Bulletin 004 – Juin 2020

Après confinement : sortie “labours” en bord de Save…

Florent et Michel très inquiets de constater la présence régulière et de plus en plus fréquente de prospecteurs (autorisés ou non ?) près de certaines zones sensibles de notre patrimoine local, décident d’effectuer deux sorties “de sauvetage” sur une parcelle menacée à très court terme par ces prospecteurs inconnus!
La zone (code : “BSFM“) vient d’être semée directement après broyage des fanes de Maïs sans avoir été labourée. (Une technique économique qui tend à se pratiquer de plus en plus en bord de Save).
Il fait beau et nous allons y passer 6 heures afin de tout “couvrir”. Du fait que la terre n’a pas été retournée on ne s’attend pas à faire beaucoup de découvertes car l’endroit avait déjà été exploité par Florent avant le semis du précédent Maïs. (Voir notre récit du présumé légionnaire romain sur une précédente publication)…
Malgré tout, à l’heure du bilan, les objets récupérés confortent les périodes d’occupation pressenties.

Quelques objets…

Six monnaies ont été découvertes malheureusement toutes “rincées” probablement par l’usage d’engrais au nitrates. On reconnaît un Napoléon III (1856 ?)… On devine un Liard de la période Louis XIV… deux formats “Deniers Tournois” complètement lisses…
Enfin pour la période Gallo-romaine, on devine le visage de Julia Mamæa sur un format d’As en bronze et un minuscule petit bronze qui rappelle le monnayage de Tétricus 1er (270-273)… déjà mis en évidence dans cette zone.
Un fragment de céramique typiquement d’époque gauloise…

Deux “morceaux “fondus”, l’un en argent et l’autre en bronze peuvent évoquer que cet endroit a dû être incendié (Les francs en 260… Le “prince noir” lors de la guerre de cent ans… Les “Brigands routiers”… les guerres de religion…) bref les épreuves n’auront pas manquées !
Intéressant, ce qui ressemble à un pendentif en bronze d’époque Gallo-romaine : un nouvel élément d’harnachement de chevaux venant compléter celui déjà mis au jour ?
Enfin cette broche en cuivre probablement “argentée” aux motifs de fleurs de lys… il faut dire que la zone a été un lieu de passage fréquenté à toutes époques comme en témoigne aujourd’hui la route départementale toute proche… Objet perdu par un notable, un ecclésiastique de passage ou le riche propriétaire des lieux ?…

Ci-dessus, un “crochet en fer” sans son manche de bois qui servait jadis à la batteuse pour saisir les gerbes de céréales découvert par Florent
A côté, d’autres objets ferreux dont des clous et enfin le traditionnel “fer à bœuf” dont notre cher Claude tient toujours le record !