Bulletin 005 – Juillet 2020

Après confinement et déconfinement… : les retrouvailles…

Marcel, Bernard, Michel, Cathy, André et Michel…

Le 26 juin, les “amis du Patrimoine des Hauts Tolosans” se sont retrouvés à Bretx à l’invitation de Marcel Sultana afin de partager un bon repas mais surtout afin de faire le point sur les recherches entreprises individuellement par chacun des membres de la nouvelle société.
Florent Estivals et Lionel Ferrato-Abadia s’excusent n’étant pas disponibles car salariés et au travail !
C’est vrai que le confinement nous obligeait à surseoir à ces rencontres d’échanges et de partage et que les échanges électroniques ne remplaceront jamais les partages de vive voix au cours de rencontres!
Parmi les sujets évoqués, un nouvel espoir se dessine à propos de l’histoire de la commune du Burgaud ! En effet cette commune faisait partie de l’ordre de Malte et il se trouve qu’à Malte, il existerait un fond d’archives qui concernerait inévitablement Le Burgaud ! Déjà, Marcel et Bernard évoquent des idées de voyage sur place afin d’ajouter de nouvelles pages à notre histoire locale !
Toujours à propos du Burgaud, Michel Ferrier nous annonce la découverte fortuite de la première monnaie à la croix des Volques Tectosages recensée sur le territoire de cette commune !
Enfin, Bernard Fourcayran évoque la découverte fortuite en cours de travaux à “A…………” de quelques vestiges de ce qui semble être un ancien four à briques ayant probablement servi à la construction, d’ailleurs inachevée, du P…….” ? Le groupe ne manque pas de féliciter notre ami Claude François pour son élection au poste de “premier adjoint au Maire” à Larra ! Toujours au sujet des félicitations, Michel Hastenteufel rappelle le travail accompli et la passion de nos jeunes, en l’occurrence Florent Estivals et Lionel Ferrato-Abadia en qui nous fondons beaucoup d’espoirs pour assurer notre relève !
André Rocacher et Cathy Rousseau évoquent les dernières découvertes concernant le “Maquis Roger” et plus particulièrement le Groupe “Marchand” de la brigade “Alsace Lorraine” qui n’avait rien à voir avec Louis Marchand maquisard de Grenade dont il sera plus tard le Maire !
A Larra, une nouvelle équipe municipale ravive enfin les espoirs de mettre aux normes le musée local en le déplaçant dans une “aile” de l’ancien presbytère ce qui permettrait enfin l’accès aux handicapés.
Laurent Toffanello, empêché, nous transmet ses amitiés et nous invitera pour une prochaine rencontre sur le site de la “Capelette” à Merville !
Le groupe ne manque pas de s’inquiéter de l’état de santé de notre ami Michel Comby de Thil sans se douter que celui-ci devait nous quitter dans la même soirée ! Le groupe lui rendra un vibrant hommage lors de ses obsèques.

Petite sortie de reconnaissance au bord de la Save…

Un dimanche après midi, Lionel et Florent invitent Michel Hastenteufel pour faire une étude sur les zones inexplorées du bord de Save… Aussitôt dit, les trois compères se retrouvent face à une zone de quelques hectares ! Il s’agit d’une reconnaissance visuelle… le terrain étant fraîchement disqué ! Un détecteur fait néanmoins partie des bagages au cas où…
Et c’est lui qui sonnera presque de suite sur un tout petit plateau qui nous attire : une zone assurément fréquentée car idéalement placée… Cependant malgré le disquage superficiel, il s’avère impossible de creuser tant le sol argileux est dur comme des briques de terre crue ! Pour labourer l’agriculteur devra attendre l’automne et les premières pluies !

Malgré tout, nous exhumons en surface quelques objets témoins d’une occupation : un double tournoi de Louis XIII… pour le 17ème siècle…
Un cinq centime de Napoléon III… une bague à coudre un morceau de cuivre décoré mais lessivé… une ancienne cartouche de chasse calibre 12 et quelques clous et morceaux de chaînes d’outils agricole… un fragment de poterie de Cox… tous attestent d’une occupation continue du lieu aux époques suivantes…
Une certitude : pas d’occupation visible ou détectable à l’époque Gallo-romaine comme nous l’avions imaginé ! Les recherches vont se poursuivre… A suivre…

Michel COMBY

Notre membre honoraire, Michel COMBY s’en est allé !

Communiqué des Historiens des Hauts Tolosans :
Notre ami Michel COMBY s’en est allé !
Malgré la peine qui nous réunis tous et toutes, cette après-midi du mardi 30 juin dans cette église de Thil, nous sommes malgré tout, heureux de pouvoir l’accompagner dans ce moment qu’il savait inéluctable et auquel nous n’osions penser !
Si nous avons tenu à exprimer quelques mots de la part de tous ses amis, comme lui passionnés par notre histoire locale, et nous en remercions sa famille, c’est parce que Michel, tout en assumant sa vie d’homme sérieux, honnête et aimant auprès de sa famille, d’homme responsable et hors du commun professionnellement, il a comme tout homme découvert une grande passion…
Lui, c’était pour ses origines familiales, ses racines… l’histoire très riche de sa maison fort ancienne qu’il a entièrement reconstituée et l’on peut dire que ses recherches et sa générosité l’ont naturellement conduit à partager largement toutes ses découvertes, ainsi que ses connaissances…
Cet homme, si cultivé dans les domaines de l’art et la littérature, grand défenseur de notre patrimoine historique et bâti de Thil, en particulier de l’église où nous nous trouvons sans oublier la chapelle de Saint-Orens, accumule de nombreux ouvrages, compulse des archives qu’il fallait apprendre à décrypter et, au fil des ans il réussira à posséder de vastes connaissances qui lui valurent l’admiration et le respect des historiens des Hauts Tolosans dont il connaissait la plupart suite à de si nombreuses réunions d’histoire locale durant lesquelles, avec enthousiasme, il partageait son savoir et donnait de si bons conseils.
Nombre d’entre nous le connaissions depuis les années 80… un bail ! Et, avec lui, nous avions au fil du temps qui passe, vu disparaître avec peine d’autres amis que nous admirions tous pour leurs travaux remarquables : Yves Laclavère, Marcel Postaï, Robert Esparbes, l’abbé Dirat, Jacques Sirven

Michel Comby dans sa bibliothèque…

Aujourd’hui c’est Michel Comby qui s’en est allé… Assurément pour les retrouver et parler sans doute avec passion de notre histoire locale !
Il nous laisse là, en plein travail, car il y a tant à faire, à découvrir encore… Malgré sa maladie, nous l’informions chaque jour grâce à notre ami Marcel
Il nous laisse là… comme orphelins, sonnés… mais certains d’une chose :
“Jamais nous n’oublierons notre cher ami Michel, ni le plaisir et la fierté que nous éprouvions à le recevoir dans toutes nos communes pour bénéficier de son expertise et de ses bons conseils.
Fort heureusement pour nous, il nous laisse à nous tous ainsi qu’aux générations futures un immense travail fort heureusement publié dans le bulletin communal de Thil
Il nous laisse aussi des enregistrements audio et vidéo de son travail qu’il avait bien voulu nous faire l’honneur de réaliser à notre demande pour leur publication au bénéfice des futurs chercheurs passionnés comme lui !
Il nous laisse aussi le souvenir d’un homme exemplaire, d’une grande prestance, avec un sourire inoubliable… un si merveilleux exemple à suivre !
Il s’en est allé….
Mais, c’est certain, il sera toujours présent dans nos souvenirs et toutes nos futures réunions !
Michel, sache que nous serons fidèles à ton souvenir et que ce souvenir sèmera toujours de nombreux fruits de toute beauté, à l’image de ton immense savoir et de ta gentillesse !
Merci Michel !
Sois en paix… de la part de toutes celles et ceux qui ont eu le bonheur de te côtoyer !
Merci et bonne route ! “

Souvenirs…